•        

         Même si je n'y suis allée qu'une seule fois, une journée d'hiver, j'ai été séduite par l'atmosphère

         si particulière de cette ville à nulle autre pareille.

         Les romans de Donna Leon la rendent parfaitement bien.

         A eux seuls, ils font voyager et visiter non seulement Venise mais les îles proches.

     

         Elle attire l'attention sur les pollutions diverses dont souffre cette cité magnifique

        et qui risquent d'entraîner progressivement sa disparition à plus ou moins long terme.

     

        Sont aussi évoqués l'augmentation des denrées mais aussi des loyers, du niveau de vie

        en général des vrais Vénitiens et ce à cause du tourisme, ainsi que les dérives du pouvoir :

        corruptions, népotisme, favoritisme, incuries diverses à différents niveaux, etc ..., sans oublier

        des sujets brûlants d'actualité.

     

       Le dernier tome ( 26 - "Les disparus de la lagune") donne froid dans le dos :

       des quantités impressionnantes de produits toxiques, hautement nocifs, radioactifs,

       ont été déversés (et le sont peut-être encore) dans la lagune par de nombreuses sociétés

       de toutes sortes travaillant près de Venise , au lieu de les envoyer pour recyclage 

       dans des pays mieux équipés pour cela, comme l'Autriche ou l'Allemagne par exemple.

       

                                                                     Je les ai tous lus.

        Mes impressions concernant les derniers apparaissent ici et là depuis que j'ai commencé ce blog.

     

           Les enquêtes du commissaire Brunetti à Venise - Donna Leon

               https://fr.wikipedia.org/wiki/Donna_Leon 

               http://www.donnaleon.fr/

               https://www.babelio.com/auteur/Donna-Leon/2981

               http://www.leblogdecreachriss.fr/loisirs/livres-les-enquetes-du-commissaire-brunetti-de-donna-leon/

              

               Toutes les enquêtes : 

                 https://www.babelio.com/auteur/Donna-Leon/2981/bibliographie

          A lire dans l'ordre de préférence. Tant l'état d'esprit du commissaire Brunetti que celui de Donna Leon

          évoluent tout au long de la succession des romans et enquêtes.

     

             Les enquêtes du commissaire Brunetti à Venise - Donna Leon          Le premier tome : 

               Mort à la Fenice : https://www.babelio.com/livres/Leon-Mort-a-la-Fenice/24510

     

               22 :   "Le garçon qui ne parlait pas" 

               http://www.babelio.com/livres/Leon-Le-Garcon-qui-ne-parlait-pas/658028

     

                23 :    "Brunetti entre les lignes" 

              http://www.babelio.com/livres/Leon-Brunetti-entre-les-lignes/817195

     

                24 :     "Brunetti en trois actes" 

        http://www.babelio.com/livres/Leon-Brunetti-en-trois-actes/868089

     

              25 :   "Minuit sur le canal San Boldo" 

       Excellent résumé  : https://www.babelio.com/livres/Leon-Minuit-sur-le-canal-San-Boldo/968491

     

                26  : "Les disparus de la lagune"

              https://www.babelio.com/livres/Leon-Les-disparus-de-la-lagune/1050892   

                                                         Mes livres (20) - Septembre 2018

     

     

     


  •  Andrea Camilleri et le commissaire Montalbano ont une place particulière dans mon coeur.

     Au travers des romans , je me retrouve dans cette atmosphère méditerranéenne que j'aime tant.

     D'autant plus que les enquêtes sont très bien amenées et ficelées.

     Il a été difficile parfois de trouver les romans en français et je ne les ai pas encore tous lus

     mais cela ne saurait tarder.

     

    Andrea Camilleri se plaît à jouer sur la langue, mêlant italien et sicilien, à la fois par le vocabulaire et la syntaxe, n'hésitant pas à utiliser des termes inconnus de tous ceux qui ne sont pas des Siciliens de la région d'Agrigente, mais dont le sens pourra être compris aisément grâce au contexte.

    Cela donne une langue à consonance exotique, étrangère, même pour les Italiens, une re-création personnelle de la langue de son père, truffée de particularismes, qui ajoute au charme de l'intrigue.

    Il n'hésite pas non plus à faire découvrir au lecteur toutes les spécialités savoureuses de la cuisine sicilienne au hasard des repas du commissaire Montalbano ; il évoque également tout l'attachement qu'éprouvent les Siciliens pour la terre et la famille.

     

        Sources :  https://www.babelio.com/auteur/Andrea-Camilleri/4997

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrea_Camilleri

      

    Son traducteur, Serge Quadruppani, excelle dans l'art de rendre en français toutes ces particularités et particularismes en mêlant des termes français d'origines différentes, mais bien compréhensibles des lecteurs.

                       https://editions-metailie.com/auteur/serge-quadruppani/

     

    Le commissaire MontalbanoSalvo Montalbano est un personnage récurrent de l'œuvre d'Andrea Camilleri.

    C'est un commissaire de police de la bourgade (fictive) de Vigàta (en fait Porto Empedocle), en Sicile.

    Tempêtueux, fort en gueule, têtu au grand coeur, détestant la bureaucratie et l'hypocrisie, bon vivant aussi,

    gourmand et gourmet, il n'a de cesse de rendre justice, autant que faire se peut malgré les pressions

    dont il est souvent la cible tant de la part de partis mafieux que du pouvoir en place.

    Et ce n'est pas une mince affaire !

        

     Pour retrouver les résumés des enquêtes, voir le lien ci-dessous, et cliquer sur chaque roman présenté.

                                            https://booknode.com/serie/montalbano

     

         Andrea Camilleri et le Commissaire Montalbano      Andrea Camilleri et le Commissaire Montalbano     Andrea Camilleri et le Commissaire Montalbano

     

                               Liste par ordre chronologique de parution en français

    La Forme de l'eau, Fleuve noir, 1998
    Chien de faïence, Fleuve noir, 1999
    Le Voleur de goûter, Fleuve noir, 2000
    La Voix du violon, Fleuve noir, 2001
    Un mois avec Montalbano, Fleuve noir, 1999 - Recueil de nouvelles
    La Démission de Montalbano, Fleuve noir, 2001 - Recueil de nouvelles
    L'Excursion à Tindari, Fleuve noir, 2002
    L'Odeur de la nuit, Fleuve noir, 2003
    La Peur de Montalbano, Fleuve noir, 2003 - Recueil de nouvelles
    Le Tour de bouée, Fleuve noir, 2005
    La Patience de l'araignée, Fleuve noir, 2006
    La Première Enquête de Montalbano, Fleuve noir, 2006 - Recueil de nouvelles
    La Lune de papier, Fleuve noir, 2008
    Un été ardent, Fleuve noir, 2008
    Les Ailes du sphinx, Fleuve noir, 2010
    La Piste de sable, Fleuve noir, 2011
    Le Champ du potier, Fleuve noir, 2012
    L'Âge du doute, Fleuve noir, 2013
    La Danse de la mouette, Fleuve noir, 2009
    La Chasse au trésor, Fleuve noir, 2015
    Meurtre aux poissons rouges, Fleuve noir, 2011
    Le Sourire d'Angelica, Fleuve noir, 2015
    Jeu de miroirs, Fleuve noir, 2016
    Une lame de lumière, Fleuve noir, 2016
    Une voix dans l'ombre, Fleuve noir, 2017
    Nid de vipères, Fleuve noir, 2018

     

             Andrea Camilleri et le Commissaire Montalbano   "Une voix dans l'ombre" - Andrea Camilleri

                                         Collection : Fleuve noir
                                 Date de parution : 08/06/2017

     

                                                                    EDIFIANT !!!!

     

         "Ce n’est pas qu’il était inquiet pour sa carrière, comme le questeur qui avait failli avoir une attaque, de toute     façon, il était arrivé à la fin, mais il était en son for intérieur furieux à un point qu’il lui semblait avoir le sang en ébullition.


    Ces dernières années, et peut-être aussi en raison de l’âge qui avançait, il n’arrivait plus à contrôler son indignation, et la révolte consécutive, que provoquait en lui l’appui, plus ou moins ouvert, qu’une certaine tendance politique apportait, à travers la collusion de députés et de sénateurs, à la Mafia.

    Et maintenant, ils s’étaient mis à faire une série de lois qui n’avaient rien à voir avec la légalité.

    En quel pays trouvait-on un ministre pour dire qu’il fallait vivre avec la Mafia ?

    En quel pays un sénateur, condamné au premier degré pour collusion avec la Mafia, s’était représenté et avait été élu ?

    En quel pays un député régional, condamné au premier degré pour avoir aidé des mafieux, était-il promu sénateur ?

    En quel pays un homme, qui avait été ministre et président du Conseil un grand nombre de fois, avait été reconnu coupable de manière définitive de collusion avec la Mafia mais continuait à être sénateur à vie ?

    Le fait même que ces gens-là n’aient pas démissionné spontanément montrait de quelle pâte ils étaient faits."