• Des lectures communes

                      LECTURES COMMUNES 2017 et 2018

        Voir blog de Khanel : http://khanel3.eklablog.com/

     

                  En 2017 : entre autres :                           En 2018 : entre-autres :

          Transfert sur un autre blog pour des lectures communes      Des lectures communes - Tous les articles

     

               Des titres sont ajoutés selon les circonstances, l'actualité littéraire.

     

      ** Pour juillet 2018 : "Le coeur à deux places" - Françoise Dorin :

         https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7oise_Dorin

       

        Décès de l'auteure le 12 janvier 2018 : 

     https://www.francebleu.fr/infos/medias-people/la-romanciere-et-comedienne-francoise-dorin-est-morte-1515766188

     

     http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2018/01/12/disparition-de-la-romanciere-francoise-dorin_5241054_3382.html

     

     Le roman de juillet 2018 a été remplacé : voir le site de Khanel : http://khanel3.eklablog.com/

     

     

     

  •         Pour le mois d'octobre 2018 - En "Lectures communes" avec Khanel : 

                                       http://khanel3.eklablog.com/

     

                                  "Le livre des Baltimore" - Joël Dicker

     

        Le livre des Baltimore - Joël Dicker     Le livre des Baltimore - Joël Dicker

     

     

        D'abord l'auteur, Joël Dicker, que j'adorehttps://www.babelio.com/auteur/Jol-Dicker/207757

       et dont j'ai lu tous les livres , quatre en faithttps://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%ABl_Dicker )

     

        "Le Livre des Baltimore" est un roman touffu que j'ai adoré quand je l'ai lu la première fois

        et relu pour cette occasion.

        Difficile néanmoins de s'y retrouver ; il faut faire des schémas et prendre quelques notes.

       D'autant plus qu'il y a pas mal de retours en arrière, de souvenirs. C'est tout sauf un roman linéaire.  

      J'ai apprécié le "coup de gueule"  à l'égard des harcèlements et traitements dégradants que subissent des enfants 
     
         plus faibles ou différents de la part d'autres enfants, tant à l'école que dans les environs de celle-ci , 
     
                  sans qu'ils osent en parler de peur de représailles.
     
      Le corps enseignant n'est pas épargné ; pour certains il est bien plus facile de ne pas vouloir voir ce qui se passe.
     
        ** Autre sujet très sensible : les violences faites aux femmes en toute impunité.
     
                   Même si le roman se déroule aux USA ce sont des sujets universels.
     
     
         Un article qui résume très bien le roman et qui coïncide à 100% avec mon ressenti :

         http://www.francisrichard.net/2015/10/le-livre-des-baltimore-de-joel-dicker.html

     

       Avis sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Dicker-Le-Livre-des-Baltimore/748234

     

                                                                     *****

               Les textes en vert entourés de guillemets sont des citations du livre. 

     

      *** Prologue - Dimanche 24 octobre 2004 - Un mois avant "le Drame".

              Cet épisode est souvent évoqué mais on n'en sait presque rien avant les derniers chapitres.
     
     
      ** PREMIERE PARTIE Le Livre de la jeunesse perdue  (1989-1997)
     
    * Grands-parents : Max et Ruth Goldman.
    * Deux fils : Saul et Nathan
     - Saul et Anita Goldman : habitent à Baltimore (Maryland) : 1 fils (Hillel) et 1 fils adopté (Woody).
       Hillel Goldman surdoué mais frêle. 
       Woodrow Finn — "Woody" , enfant abandonné, "adopté" par les Goldman "de Baltimore", sportif de haut niveau 
     
     - Nathan et Deborah : habitent Montclair (New Jersey) : 1 fils : Marcus dit "l'écrivain" 
     
     * Des amis de Saul et Anita : Gillian et Patrick Neville ---> Scott (mucoviscidose)  et sa soeur Alexandra 
     
               Divorce des parents après la mort de Scott.
     
      Patrick achète une villa proche de celle des Goldman "de Baltimore"
       et insiste pour que les jeunes gens aillent à l'université de Madison, là où étudie déjà Alexandra.
     
     
                  Marcus ira finalement dans une autre université que celle de ses cousins et Alexandra.
     
       
       Plus tard, jeune écrivain ( Voir  "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" , précédent roman de Joël Dicker,                                                                         néanmoins, si on ne l'a pas lu, ça n'interfère pas) ,
     
       Marcus connaît le succès avec " G...comme Goldstein" (qui met en scène ses cousins et amis proches) .
     
      Avec l'argent récolté par la vente de ce livre, il achète une maison (en Floride) qui donne sur une plage huppée.
     
     
      "J'étais venu à Boca Raton pour avoir la paix et je ne m'étais jamais fait autant enquiquiner.
        Je réclamais une intimité à laquelle j'avais renoncé en cherchant la gloire. 
                            Je ne pouvais pas tout avoir."
     
       Il y retrouve Alexandra Neville (qui est devenue une star de la musique) grâce au chien de celle-ci , Duke. 
                 Pour voisin, il a Leo qui se dit écrivain mais n'écrit jamais rien.
     
                Le carnet vide de Leo amènera Marcus à écrire ce livre-ci : Le livre des Baltimore.
     
     
      Coconut Grove, la maison d'Oncle Saul après "le Drame" . 
     
      "Je finis par prendre le pli d'aller à Coconut Grove, dans la maison d'Oncle Saul. 
      C'était la raison pour laquelle j'avais acheté la maison de Boca Raton rapidement après son décès. 
       Je voulais venir en Floride mais je ne pouvais plus venir chez lui. Je n'en étais plus capable.
       À force de m'y rendre, j'apprivoisai à nouveau cette maison. 
      Je trouvai le courage de commencer à mettre de l'ordre dans les cartons d'Oncle Saul. 
      C'était difficile de faire le tri, d'envisager de se débarrasser de certaines de ses affaires. 
      Cela me forçait à regarder une réalité encore trop dure à accepter: les Baltimore n'existaient plus.
                           Woody et Hillel me manquaient. 
      Je réalisai qu'Alexandra avait raison: une partie de moi pensait que j'aurais pu les sauver. 
                     Que j'aurais pu empêcher le Drame."
     
     
     
                ** DEUXIEME PARTIE  :  Le Livre de la fraternité perdue (1998-2001)
     
      La fin de cette partie apporte des surprises de toutes sortes et révèle bien des secrets de longue date.
     
    "Si vous êtes allé à l'université de Madison, dans le Connecticut, entre les années 2000 et 2010, vous avez  certainement vu le stade de l'équipe de football, qui pendant cette décennie porta le nom de Stade Saul Goldman.
    J'ai toujours associé l'université de Madison à la grandeur des Goldman. 
    Aussi, ne compris-je pas pourquoi, à la fin du mois d'août 2011, mon oncle Saul me téléphona chez moi, à New York, pour me demander de lui rendre ce qu'il considérait être un important service : il voulait que j'assiste à la destruction de l'inscription de son nom sur la façade du stade, qui était prévue pour le lendemain." 
     
     
     
                 ** TROISIEME PARTIE  :  Le Livre des Goldman  (1960-1989)
     
               ** QUATRIEME PARTIE   :  Le Livre du Drame (2002-2004)
     
     Argent, jalousies de toutes sortes, rivalités, incompréhensions diverses, etc ... sont en grande partie révélés.
     
     
              ** CINQUIEME PARTIE   Le Livre de la réparation (2004-2012)  
     
     
                 ** Epilogue :
     
     "C'est ainsi que se termine et se referme ce livre, en ce jour de Thanksgiving 2012 (fin novembre),
                       à Montclair, devant la maison de mes parents.
     
       Je posai sur la table du salon le paquet de feuilles reliées que j'avais apporté avec moi.
      — Qu'est-ce que c'est? demanda ma mère.
      — Le Livre des Baltimore.
      Un an après sa mort, j'avais tenu la promesse faite à mon oncle.
      C'est en racontant les Baltimore que je les avais réunis.
     J'avais mis le point final à mon roman la veille au soir.
     Pourquoi j'écris? Parce que les livres sont plus forts que la vie. 
     Ils en sont la plus belle des revanches. 
     Ils sont les témoins de l'inviolable muraille de notre esprit, de l'imprenable forteresse de notre mémoire."
     
    En souvenir des "Goldman-de-Baltimore".
    SAUL GOLDMAN
    (1950-2011)
    ANITA HENDRICKS-GOLDMAN
    (1952-2002)
    HILLEL GOLDMAN
    (1980-2004)
    WOODROW GOLDMAN
    (1980-2004)
     
     
     
     
     

     


    5 commentaires
  •       Pour cette lecture commune de juin, avec Khanel : http://khanel3.eklablog.com/ 

         Mes livres (17) - Juin 2018     "Trois jours et une vie" - Pierre Lemaitre

     

    J'ai lu ce roman il y a un peu plus d'un an alors que je ne savais pas encore de quel genre d'auteur il s'agissait. 

         Et j'ai été emportée par le roman, les faits, l'intrigue, mais aussi par la personnalité des protagonistes

                                                            et une très belle écriture.

                                  Un drame qui va bouleverser toute une vie, plein de vies !  

        Je lis très vite et oublie certains romans, de temps à autre, mais celui-ci m'a marquée.

     

     http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/pierre-lemaitre/review/1940426-trois-jours-et-une-vie-pierre-lemaitre-fouille-l-ame-humaine-et-ses-recoins-obscurs

     

      https://www.babelio.com/livres/Lemaitre-Trois-jours-et-une-vie/806877

     

      L'auteur et son roman :  https://www.babelio.com/auteur/Pierre-Lemaitre/20878

      

               

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique